Se lancer dans l’astrophotographie

La photo d’astronomie est une activité stimulante mais exigeante ; des résultats réellement satisfaisants peuvent toutefois être obtenus si vous possédez le matériel adéquat et si vous ne craignez pas de consacrer de longues nuits à votre passion. Les conseils suivants sont essentiels si vous débutez en astrophotographie.

Bien connaître le ciel et savoir l’observer

Si vous n’avez encore jamais pratiqué l’astronomie en tant que telle, n’espérez pas obtenir immédiatement de superbes photos. Commencez par vous munir d’une carte du ciel et à apprendre à repérer les constellations, les planètes et les objets que vous voulez observer. De simples jumelles feront l’affaire pour débuter.

Il vous faudra ensuite maîtriser l’utilisation d’un télescope : apprenez à repérer les astres grâce au viseur, et à les maintenir dans votre champ d’observation. Du fait de la rotation de la Terre, plus les objets célestes que vous observez sont éloignés, plus ils bougent rapidement dans le ciel.

Cette difficulté peut être palliée si vous investissez dans un télescope avec monture motorisée ; plus cher, ce type de matériel facilite l’observation en suivant la rotation de la Terre. Certains modèles permettent même de « pointer » automatiquement un objet grâce à un système électronique sophistiqué. Quoi qu’il en soit, une monture motorisée est obligatoire pour l’astrophotographie.

Prendre des photos et les retoucher

Une fois bien maîtrisées les techniques d’observation du ciel, vous allez pouvoir réellement commencer la photo d’astronomie. Cette pratique nécessite un matériel spécifique ; vous devrez vous munir d’un adaptateur permettant de connecter un appareil photo réflex (ou une webcam) à votre télescope, en lieu et place de l’occulaire. Pour obtenir de belles images, vous avez donc le choix : un appareil comme le Canon EOS 1100D est idéal pour débuter, mais il est aussi possible de capturer des séquences avec une webcam à capteur CCD, modèles de plus en plus rares. Renseignez-vous bien si vous optez pour cette option. Enfin, sachez qu’il existe des reflex spécialisés dans l’astrophotographie, comme le Canon 60Da.

Le travail de l’astrophotographe ne s’arrête pas une fois les clichés enregistrés. Vous devez posséder un ordinateur équipé d’un logiciel de retouche d’images spécialement adapté à la photo d’astronomie. Cela vous permettra d’optimiser vos prises de vue, notamment en assemblant plusieurs photos en une seule image. A titre d’indication, sachez que les logiciels les plus pratiqués sont Iris sur Windows, et Lynkeos sur Mac. De légères retouches à l’aide d’un logiciel plus classique tel que Photoshop seront également les bienvenues.

Ne pas rester seul

La photo d’astronomie demande au pratiquant beaucoup de patience, aussi bien sur le long terme que sur la durée d’une nuit. Si vous êtes seul, vous aurez peut-être des difficultés à être motivé par une nuit d’observation et d’astrophotographie en plein hiver. C’est pour cette raison qu’il est préférable de rejoindre un club d’astronomie. De la sorte, vous pourrez participer à des nuits d’observation en groupe, tout en bénéficiant des conseils de photographes plus chevronnés que vous.

Certains clubs organisent même des expositions de leurs meilleurs clichés en faisant reproduire leurs photos sur des toiles ou des posters. Ce signe de reconnaissance est toujours gratifiant quand on a passé de longues heures à scruter le ciel puis à traiter les images capturées.

Bon courage, et soyez patients !

Photo : M13 par s58y

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s